Loading...
Accueil / Immobilier / Focus sur le déficit foncier

Focus sur le déficit foncier

Vous avez décidé de vous lancer dans un investissement immobilier pour assurer votre avenir ? Attention. Dans vos calculs, il est primordial de bien prendre en compte vos revenus fonciers. Cela pourrait sensiblement alourdir le montant de vos impôts sur le revenu. Pour pallier cela, la solution peut être de créer un déficit foncier. Mais comment procéder ?

Investissement immobilier, quelles charges ?

Lorsque l’on décide d’acheter une maison ou un appartement pour louer, il ne faut pas uniquement penser au rapport entre les mensualités de votre crédit immobilier et le montant du loyer que vous percevrez. En effet, si vous achetez un appartement, il faudra également veiller au montant des charges de copropriété qui s’avèrent parfois très élevées. C’est pourquoi certains privilégient de petits immeubles, sans ascenseur notamment, ou une maison individuelle.

Au-delà de ces charges, il faut également songer à la taxe foncière. Rappelons que c’est le propriétaire qui doit régler cet impôt.
Enfin, réaliser un investissement locatif, c’est percevoir chaque année des loyers. Or, ceux-ci seront à déclarer sur votre feuille d’imposition sur le revenu. Un montant qui pourrait vous faire passer une tranche et donc alourdir fortement le montant de votre impôt.

 

Comment créer un déficit foncier ?

Avant toute chose, définissons cette notion de déficit foncier.

Si vous louez et que vous ne déclarez aucune charge spécifique, vous allez être en bénéfice et devoir inscrire sur votre déclaration d’impôt le montant total des loyers perçus. Le déficit foncier, quant à lui, permet de déclarer un déficit, c’est-à-dire de déclarer des charges supérieures au montant des loyers perçus.

Pour cela, la solution idéale est d’acheter un bien à rénover. Si vous engagez 5 000 € de travaux dans un appartement que vous louez 350 € par mois, le montant des travaux est supérieur aux loyers que vous percevrez dans l’année. Vous créez ainsi un déficit foncier que vous inscrivez dans votre déclaration d’impôt.
Cette fois, au lieu d’être pénalisé, vous pourrez voir votre impôt sur le revenu baisser. Cela concerne les travaux d’amélioration de l’habitat.

Il peut ainsi s’agir de changer une toiture, d’isoler des murs ou de faire installer une douche à l’italienne ou une cuisine intégrée. Pour réaliser un déficit foncier, il faut avoir opté pour le régime réel et remplir la déclaration 2044. Notez que, chaque année, le déficit foncier ne peut excéder 10 700 €.

Partager cet article ou suivez-nous sur les réseaux sociaux
error206
Summary
Focus sur le déficit foncier
Article Name
Focus sur le déficit foncier
Description
Vous avez décidé de vous lancer dans un investissement immobilier pour assurer votre avenir ? Attention. Dans vos calculs, il est primordial de bien prendre en compte vos revenus fonciers.
Author
Publisher Name
MV Crédit Finance et Patrimoine
Publisher Logo