Loading...
Accueil / Immobilier / Achat immobilier : quels changements en 2018

Les achats immobiliers en 2018

Que vous souhaitiez acheter votre résidence principale, secondaire, ou que vous envisagiez un investissement locatif, notez que 2018 apporte son lot de changements. Faisons un tour d’horizon pour savoir de quelle manière le marché immobilier est impacté par les nouvelles mesures.

Le dispositif Pinel prolongé… mais raboté

En 2018, les investisseurs sont rassurés de constater que le dispositif Pinel est prolongé pour 4 ans. Il est donc encore possible aujourd’hui de bénéficier d’une réduction d’impôt pouvant atteindre 21% si vous louez votre logement durant au moins 12 ans.

En revanche, ce dispositif ne s’applique plus sur les mêmes zones qu’auparavant. Initialement, la loi Pinel avait été mise en place pour inciter les investisseurs locatifs à construire dans les zones tendues où la demande est plus forte que l’offre. Or, le champ s’est élargi et, jusqu’au 31 décembre 2017, il était possible de bénéficier de ce dispositif dans les zones A, Abis, B1, B2 et C. A compter du 1er janvier 2018, les zones B2 et C sont exclues du dispositif… de manière progressive.

En effet, ces zones restent concernées si la demande de permis de construire a été demandée avant le 31 décembre 2017 et si l’acquisition est réalisée au cours de l’année 2018.

Le Prêt à taux zéro recentré

Le PTZ est, lui aussi, victime d’un recentrage en matière de zone. Pour mémoire, ce prêt permettait, jusqu’au 31 décembre 2017, de financer à hauteur de 40% une acquisition de logement dans les zones A, Abis, B1, B2 et C. Ce prêt, qui a coûté à l’état environ 1,5 milliard d’euros en 2016, est raboté pour réaliser des économies. Ainsi, les règles ne sont plus les mêmes, voici à quoi ressemble le PTZ en 2018.

  • Zone A, Abis, B1 : PTZ reconduit jusqu’en 2021 à hauteur de 40% dans le neuf,
  • Zones B2 et C : le PTZ ne finance plus que 20% d’un achat de logement neuf jusqu’en 2019. Maintien des 40% dans l’ancien jusqu’en 2021.

Suppression de l’APL accession

Enfin, en matière d’achat immobilier, le changement est majeur pour les ménages les plus modestes. En effet, l’APL accession est purement et simplement supprimée dès le 1er janvier 2018 dans le neuf. Dans l’ancien, le dispositif est maintenu pour 2 ans dans les zones détendues uniquement. Rappelons que l’APL accession était une aide versée par la CAF directement à la banque prêteuse et qui permettait de rembourser une partie des mensualités.

 

Les réformes mises en place ne sont pour le moment pas tout à fait favorables au marché immobilier. Avec des prix en hausse et des taux qui remontent également, nous pouvons naturellement nous demander comment ce marché va se comporter en 2018 et quelles seront les conséquences de ces mesures sur l’achat de logements.

Partager cet article ou suivez-nous sur les réseaux sociaux
error206